... des exemples concrets

Pendant les 6 premières semaines de cette année 2014-2015, Mme Bourlier a bénéficié du prêt d’une mallette de baladodiffusion grâce au service Créatice proposé par le CRDP de l’académie de Versailles. Voici le compte-rendu de l’utilisation qui a été faite de cette mallette composée d’un ordinateur portable et de 30 lecteurs mp4 (son et video).

Pour en savoir plus sur ce service : www.creatice.ac-versailles.fr

Aspects techniques :

Nouvellement installée dans mon établissement et habituée à l’utilisation des mp3 et mp4 en classe, l’emprunt de la mallette Balibom, 30 mp4, m’a permis de compléter l’équipement que nous avions au lycée pendant les 6 premières semaines de cours de l’année.
La mallette étant très imposante et peu pratique à transporter, j’ai opté pour une recharge et un traitement des fichiers à domicile et n’ai emporté au lycée que les lecteurs. La prise en main a été facile et a permis à mes collègues de prendre confiance et de se lancer également dans l’utilisation de la mallette mp3 Balidom dont dispose le lycée.
Les élèves quant à eux, ont pris en main les lecteurs mp4 sans aucune difficulté, habitués qu’ils sont à utiliser leurs smartphones et autres lecteurs.
Ayant décidé d’utiliser la baladodiffusion avec toutes mes classes (soit 3 terminales, 3 premières et 3 secondes), j’ai opté pour l’utilisation d’une fiche papier plutôt que la création de liste de noms sur l’ordinateur pour l’attribution des lecteurs afin de gagner du temps.

Aspect humain :

Les deux collègues de ma discipline ont profité de ce temps de prêt pour apprendre comment fonctionne la mallette et quelle type d’utilisation en faire en classe. Elles ont été très enthousiastes et ont donc décidé d’intégrer cette technologie dans la construction de leurs séquences pédagogiques futures.
Les élèves ont été très réceptifs. L’utilisation des lecteurs a permis de diversifier les supports au sein d’une même heure de cours et donc ensuite de favoriser la communication entre élèves afin de rendre compte et de comparer ce qu’ils avaient vu.
Les parents ont indirectement pris part à l’innovation en fournissant à leurs enfants les écouteurs et casques. J’ai en effet pour habitude de demander à chaque élève d’avoir ses propres écouteurs pour des questions d’hygiène et de durée de vie du matériel (c’est ce qui avait été le plus rapidement endommagé dans mon ancien établissement).

Aspects pédagogiques :

Voici l’utilisation pédagogique de la mallette dans chacun des niveaux de mes classes :

en Seconde :

La première séquence de l’année a eu pour problématique : Comment améliorer le lycée ?
Afin de revoir l’expression de l’heure et de l’habitude, les élèves ont utilisé les lecteurs pour l’écoute d’un document sur la journée d’une institutrice. Après un premier temps de repérage, temps qui a pu varier en fonction du niveau des élèves grâce à l’individualisation de l’écoute, les élèves ont procédé à une mise en commun pour reconstruire la journée. Après cette phase de compréhension, les élèves sont passés à une phase d’expression sur le principe de l’imitation et ont raconté à leur tour la journée d’une personne (un boulanger ou un veilleur de nuit).
A la fin de cette séquence, les élèves ont proposé une amélioration pour le lycée. Ils ont préparé leurs interventions et ont ensuite énoncé leurs propositions devant toute la classe, enregistrés sur un lecteur. Les élèves ont noté les meilleurs propositions et ont élu les cinq meilleures. Les podcasts sont diffusés sur le blog que j’ai créé pour mon enseignement.

Voici les podcasts des cinq élèves lauréats en seconde !

en Première :

Dans le cadre de la notion « espaces et échanges » les élèves ont travaillé une séquence autour du tourisme et des nouveaux échanges touristiques.
Ils ont utilisé les lecteurs pour deux écoutes : un podcast intitulé « Si tu veux aller à Ibiza » et un reportage sur l’écotourisme en Colombie. Comme en Seconde, l’utilisation des lecteurs a permis à chacun de bénéficier du temps et du nombre d’écoutes nécessaire pour comprendre l’essentiel des documents.
Après cette phase de compréhension, les élèves sont également passés à une phase d’expression. Ils ont créé des podcasts afin de présenter un lieu touristique et les activités qu’ils recommanderaient. Les meilleurs podcast, après autorisation, seront également publiés sur le blog. L’utilisation des lecteurs a permis aux élèves de s’enregistrer plusieurs fois afin d’améliorer leur expression. La sensibilité des micros est amplement suffisante pour que 25 élèves puissent s’enregistrer dans une même salle ce qui est très appréciable.

Voici quelques exemples de podcasts par des élèves de 1ère !

en Terminale :

Dans le cadre de la notion « Lieux et formes du pouvoir » les élèves ont travaillé la thématique du pouvoir et de la mémoire afin de s’interroger sur les enjeux de la récupération de la mémoire historique des dictatures du Cône Sud de l’Amérique latine (Argentine et Chili).
Dans l’optique de la présentation orale de cette notion pour le baccalauréat, l’utilisation des lecteurs a permis de varier les supports et ainsi de permettre aux élèves de construire leur réflexion autour d’exemples similaires mais différents. Il est en effet appréciable pour les examinateurs de pouvoir écouter des présentations personnalisées et non des exposés quasi identiques.
Les élèves ont ainsi travaillé sur deux chansons différentes (A las madres de mayo, Ismael Serrano et Desapariciones, Ruben Blades) afin d’évoquer le travail de mémoire de chanteurs engagés qui permettent de toucher les jeunes générations et d’exporter la mémoire des victimes en dehors du simple pays touché par la dictature.
Ils ont ensuite travaillé sur trois vidéos différentes produites par le gouvernement argentin pour témoigner du chemin parcouru soit par les enfants victimes de la dictature qui ont été arrachés à leur mère après leur naissance et donnés en adoption à des couples liés au pouvoir la plupart du temps et qui découvrent des années après leur véritable identité, soit par les grands-mères de l’association Abuelas de la Plaza de Mayo (Argentine) qui sont encore à la recherche de leur petit-fils ou fille. Cette série de vidéos s’intitule Nietos : historias con identidad. A partir d’un questionnaire identique les élèves ont chacun visionné une des trois vidéos. La mise en commun a permis de dégager les caractéristiques communes aux différents témoignages qui tous mettent en avant la nécessité de rechercher la vérité, aussi douloureuse soit elle.