Alkindi est un concours de cryptanalyse (l’art de déchiffrer les codes secrets). 4 tours et 50% des candidats éliminés à chaque fois. 140 élèves de seconde ont choisi de concourir ! Petit "plus" cette année, le lycée Les Sept Mares a bénéficié de la conférence introductive de Sébastien Duval, chercheur à l'INRIA et un concours interne pour désigner le meilleur cryptologue du lycée !

Alkindi est un concours qui s’adresse à tous les élèves de seconde !

 

Sébastien Duval, chercheur à l'Institut national de recherche dédié au numérique, a brillamment introduit cette nouvelle session du concours Alkindi dans l'établissement. Les travaux de recherche de l'équipe-projet SECRET à laquelle il appartient, sont essentiellement consacrés à la conception et à l'analyse de la sécurité d'algorithmes cryptographiques. Il a, d'une façon claire, expliqué comment ses recherches consistaient à concevoir des méthodes de chiffrements sécurisés.

 

                                   

 

 

Le concours comporte quatre tours :

– Le premier tour est une épreuve de 45 minutes sur ordinateur, à laquelle on peut participer seul ou par binôme. Il s’agit d’une série de problèmes interactifs. Chaque problème existe en version facile, intermédiaire et difficile. Tout problème résolu débloque de nouveaux énoncés. Plus on répond à des questions, plus on marque des points.

– Les trois tours suivants ont une forme différente. Ce sont des épreuves en temps long (1 à 3 semaines) auxquelles on participe par équipe de 1 à 4 personnes. À chaque tour, il faut déchiffrer un nouveau message secret.

– Après chaque tour, un classement est effectué et les 50 % équipes les mieux classées sont sélectionnées pour participer au tour suivant.

 

 

Objectifs:

Aujourd’hui, les questions de sécurité des données sont un des enjeux majeur de notre société, que ce soit pour protéger les transactions bancaires ou garantir la protection de la vie privée. Tout cela est rendu possible grâce aux mathématiques et à l’informatique. Il s'agit donc:

-de faire découvrir à nos lycéens cette application très concrète des mathématiques, qui joue un rôle énorme dans leur vie quotidienne.

-de leur montrer qu’il est possible de prendre du plaisir en faisant des mathématiques.

-de les sensibiliser à la question importante de la sécurité de l’information.

 

Au fait ! Qui est ce Al Kindi ?

Al Kindi est un savant arabe du IXe siècle qui s’est intéressé à de nombreuses sciences allant de la géométrie, à la médecine et à la chimie. Dans le « Manuscrit sur le chiffrement des messages cryptographiques » il explique comment casser les meilleurs codes connus à son époque, à l’aide de la technique de l’analyse de fréquence. C’est la première trace connue de cryptanalyse. Par conséquent, il est considéré comme l’un des fondateurs de la discipline.

 

 

 

 

Une "chasse au trésor cryptographique" au sein même du lycée...

 

Les élèves volontaires se sont lancés, depuis le 2 décembre, dans une "chasse au trésor" à l'intérieur du lycée. Au départ, un message codé qui mène à un autre puis un autre... jusqu'au mois de mars 2017 ! Chaque fois, un système de codage différent basé sur les mathématiques.

 

Rendez-vous en mars 2017 pour la désignation du gagnant !